Papier

En 2019 j’ai commencé à travailler régulièrement sur des rouleaux de papier de mûrier, un papier qui vient de Chine et qui est très fin et robuste au même temps.

Pour moi c’est un papier-tissu, le fait de se dérouler, sa souplesse… me permets de peindre sans contrainte ( gouache et encres...),

c’est un véritable outil de recherche de thèmes et un fil conducteur pour continuer à peindre sur toile avec des formats plus grands.

Il y a toujours une surprise de voir un travail qui reflète mes états d’âme, ma créativité et ma concentration.

Chaque rouleau est un journal de bord.

Je vous présente quelques parties de 4 rouleaux, tous de 10m de long et avec des largeurs entre 30 et 38cm.